fbpx

Eliot Wuhrmann

Résidence: Virginie, USA

Pour Eliot, qui est né et a grandi à Fontainebleau, en France, le bikepacking n’est pas seulement une question de sport, d’adrénaline ou de performance – c’est une façon d’entrer en relation avec le monde vivant et une manière d’éveiller nos sens. En se déplaçant et en s’immergeant dans un paysage, la pratique du vélo est souvent accompagnée d’un sentiment accru d’interconnexion et de réciprocité être humain-nature. Eliot croit au pouvoir transformateur du vélo pour les  usagers, la mobilité, les territoires, les communautés et la nature. Outre sa faible empreinte carbone, la pratique du vélo enrichit la vie de plus d’une façon – celui-ci est le symbole de connexion, que ce soit entre les gens, les territoires, les communautés ou même sa propre relation avec la terre.

A travers son travail chez Conservation International, une organisation mondiale de conservation de l’environnement à but non lucratif, Eliot consacre une grande partie de son travail sur le développement de projets à l’intersection de deux disciplines – d’un côté le cyclisme, et de l’autre la conservation de la nature (par le biais du Bikepacking for Conservation Programme (BCP), une initiative qu’il a co-développé en 2020). Fondamentalement, le BCP vise à faire du vélo un outil important pour la protection de l’environnement face à l’urgence climatique.

Par le biais du BCP, Eliot et son équipe travaillent sur l’établissement d’ itinéraires cyclables centrés autour du travail de Conservation International dans plusieurs régions du monde qui abritent une biodiversité d’une grande richesse, bien que hautement menacée. Ces expéditions permettront aux personnes de s’immerger dans ces paysages et de découvrir le travail que font Conservation International et ses partenaires dans ces mêmes régions pour lutter contre les problèmes de conservation et garantir un monde habitable pour tous. En engageant les communautés locales et en travaillant en partenariat avec les gouvernement locaux, sociétés, agences de tourisme et autres parties prenantes, le BCP s’articule autour de trois piliers : itinéraire de bikepacking fondée sur la nature, récit immersif, et tourisme communautaire.

Le projet pilote, Ruta Chingaza, traverse des sites et des régions critiques dans le cadre du travail de Conservation International. Utilisant le vélo comme vecteur de narration, ce parcours expose les cyclistes aux projets de conservation d’eau douce de la région. C’est un programme unique et innovant qui vise à obtenir des engagements formels auprès des service des eaux, des autorités environnementales régionales et locales, du monde des affaires et des gouvernements municipaux pour mettre en œuvre un plan d’affaires durable pour le bassin versant qui vise à protéger, restaurer et gérer 378 000 hectares de Páramo. L’idée est que toute personne prenant part à cette aventure cyclable en sortirait avec une plus grande compréhension du travail qu’effectue Conservation International dans la région, et avec un lien plus fort avec la beauté – bien qu’incroyablement fragile – du territoire. Veuillez noter que l’itinéraire Ruta Chingaza est actuellement fermée, en espérant son ouverture prochaine avant la fin de l’année 2022.

Bikepacking for Conservation Program
Ruta Chingaza: Bikepacking for Conservation

PRODUITS PRÉFÉRÉS